The Riders of the Apocalypse story behind the new design at Moosestrum.com Blogs

L'histoire de Riders of the Apocalypse derrière le nouveau design

 

Cette chemise est une représentation des Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, basée sur des gravures vieilles de plus de 450 ans. Les quatre cavaliers sont dérivés du livre de l'Apocalypse et symbolisent les maux à venir à la fin du monde. Ils apparaissent avec l'ouverture des sept sceaux qui produisent le cataclysme de l'apocalypse.

Le premier cavalier monte un cheval blanc, dont on dit souvent qu'il symbolise le Christ. Jle deuxième cavalier monte un cheval rouge et représente la guerre et effusion de sang. Le troisième cavalier monte un cheval noir et représente la famine ; le quatrième cavalier monte un cheval pâle et représente la peste et la mort.

Avec l'arrivée du virus Corona, il semble y avoir une augmentation des recherches sur Internet concernant les Four Horsemen et l'apocalypse. Je suppose que certaines personnes sont simplement curieuses, d'autres craignent toujours le pire. Si Corona devait être associée aux cavaliers, elle serait représentée par le quatrième cavalier, qui représente la peste (ou la maladie et la peste). Quoi qu'il en soit, le concept des cavaliers est intéressant, et il y a certainement de superbes illustrations illustrant à quoi ils pourraient ressembler s'ils apparaissaient sur terre.

Nous avons donc décidé de créer une chemise qui rend hommage aux quatre cavaliers.Notre chemise utilise des illustrations d'Albrecht Durer, réalisées en 1498 ! Également sur la chemise se trouve le verbiage du Livre de l'Apocalypse, qui décrit chacun des quatre cavaliers :

J'ai vu l'Agneau ouvrir le premier des sept sceaux... il y avait devant moi un cheval blanc ! Son cavalier tenait un arc, et il reçut une couronne, et il partit comme un conquérant déterminé à conquérir.

Quand l'Agneau a ouvert le deuxième sceau... un autre cheval est sorti, un rouge ardent. Son cavalier reçut le pouvoir d'ôter la paix à la terre et d'obliger les hommes à s'entre-tuer.

Quand l'Agneau ouvrit le troisième sceau... il y avait devant moi un cheval noir ! Son cavalier tenait une balance à la main...

Quand l'Agneau ouvrit le quatrième sceau... J'ai regardé et là devant moi se trouvait un cheval pâle ! Son cavalier s'appelait la Mort et Hadès le suivait de près.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.